Nettoyer son intérieur, plus simplement

Chaque mois, je vous propose une nouvelle solution pour réduire notre empreinte carbone. Modifier une habitude par mois, c’est aussi prendre le temps d’être à l’écoute de ses besoins et prendre en compte les blocages et les questions que nous pouvons rencontrer. C’est fondamental pour changer son quotidien en profondeur.
Adepte des alternatives positives, j’aime être actrice de ma vie et faire mes choix en âme et conscience, vous aussi n’est ce pas ? Je suis persuadée qu’ensemble, nous pouvons changer le monde, oui rien que ça ! Alors, allons-y !

Dans la famille des concentrés toxiques, je demande…les nettoyants ménagers ! On nous les vend sous la forme de produits miracles destinés à rendre notre intérieur plus propre que propre et dilapider les bactéries et microbes qui pullulent sans notre autorisation. Le paradoxe c’est qu’en éliminant ces bactéries, nous étalons des produits chimiques dont les résidus s’installent ensuite sur la nourriture posée sur le plan de travail, nos petites fesses sur la cuvette des toilettes ou dans les siphons pour rejoindre gentiment les écosystèmes aquatiques.

Nous sommes habitués à voir les symboles de danger qui sont affichés sur nos flacons: poison, irritant, corrosif. Un peu moins à nous demander pourquoi ils sont si dangereux. « Ne les laissez pas à portée des enfants ! » C’est ce qu’on nous répète souvent, sauf qu’en fait, enfant ou pas, ça reste des produits dangereux. Si on passe en revue quelques unes des substances communément utilisées et leurs risques potentiels:

L’ammoniaque (présent dans les nettoyants) → provoque maux de tête et irritations pulmonaires

Le phénol et le crésol (présent dans les désinfectants) → provoque étourdissements et peut affecter le foie et les reins

L’hydroxyde de sodium (nettoyants pour les fours) → peut brûler la peau, les yeux et les voies respiratoires

Le butoxyethanol (produits nettoyants) → peut infecter le sang, le foie et les reins

L’eau de javel (poudre à récurer et nettoyants solubles) → première cause d’intoxication dans les foyers américains : peut provoquer des brûlures, des maux de tête ou des nausées

L’acide chlorhydrique (nettoyants pour cuvette WC) → brûle la peau et les yeux et si ingestion : vomissement, diarrhées et brûlures d’estomac

Le phenoxyethanol (nettoyants) → perturbateur endocrinien, nocif pour le foie et le sang, présente un risque cancérigène et potentiellement des dysfonctionnements hormonaux chez l’homme.

Tout cela sans compter qu’une fois tous ces produits disséminés dans notre intérieur, au lieu de simplement disparaître dans notre siphon et de se contenter de s’immiscer dans les eaux usées, certains de ces produits sont volatils (notamment les solvants) et viennent polluer l’atmosphère de notre intérieur ! Vous connaissez les Composés Organiques Volatils dit COV pour les intimes ? Ce sont ces substances qui s’évaporent suite à leur utilisation et qui peuvent, au choix déclencher allergies ou migraines, pouvant aller jusqu’au cancer, problème d’infertilité…

Nos écosystèmes aquatiques ne sont pas en reste : par exemple en 2005, une solution concentrée de soude caustique (que l’on trouve dans les nettoyants pour salle de bain, cuvettes de toilette notamment) a été versée dans le canyon de la rivière Cheakamus, au Canada, suite au déraillement d’un train, dont l’un des wagons était rempli de soude caustique et a tué presque tous les poissons de la rivière.
L’accumulation et la faible biodégradabilité des substances chimiques contenues dans nos produits d’entretien s’avère très toxique pour les écosystèmes aquatiques : prolifération des algues dans les rivières et les océans, éclatement des œufs de poissons…

On peut aussi souligner l’encombrement de ces multiples produits. Pour ma part, rien que pour les toilettes, j’avais pris l’habitude d’utiliser un bloc WC dans sa grille plastique qui libère un joli produit bleu, un produit pour les canalisations, un gel pour l’intérieur de la cuvette et un multi-usage pour le reste… Et puis, il y avait celui pour le four, le sol, la vitrocéramique, l’anti-moisissure… etc etc.

Non seulement ça prend beaucoup de place mais ça a un coût aussi !

Enfin, j’espère que tout le monde a bien pris l’habitude de mettre une combinaison stérile pour faire le ménage dans sa maison et de porter un masque au quotidien pour se protéger. Tellement pratique pour les câlins du soir…

Sinon, on peut aussi trouver une alternative. Une alternative biodégradable, non toxique, moins coûteuse et qui ne nécessite pas de combinaison stérile. Vous n’êtes pas obligé de faire votre ménage en petite tenue, mais enfin, si jamais vous y tenez ce sera nettement moins dangereux.

On y va ?

SOLUTION

Je vous propose de commencer votre transition ménagère par 4 produits, plutôt multit-usages et dont certains ont même une utilité pour le jardinage, la cosmétique ou la cuisine ! On s’éloigne du mono-tache pour de bon. Les héros du jour sont :

  • le bicarbonate de soude
  • l’acide citrique
  • le vinaigre blanc
  • la lingette microfibre

Pour que vous ayez vraiment des étoiles dans les yeux, voici un petit descriptif de leur composition et propriétés :

Bicarbonate de soude ou bicarbonate de sodium: il se présente sous la forme d’une poudre blanche et un peu salée, il peut provenir notamment de l’évaporation de l’eau des lacs salés. C’est le produit à tout faire un peu magique: ses propriétés multiples peuvent être utilisées en cuisine, en cosmétique, chez nos animaux domestiques, jardinage ou, ce qui nous intéresse ici : pour le ménage. Son usage est tellement étendu qu’il existe des ouvrages spécialisés pour détailler toutes les utilisations possibles et peut-être même un fan-club. Il est biodégradable et non toxique pour l’homme.
Propriétés: anticalcaire / désodorisant / nettoyant / adoucissant de l’eau / régulateur de PH / fongicide pour le jardin…

L’acide citrique: on le trouve naturellement dans les végétaux, champignons, les fruits, le bois…le corps humain en produit environ 2g/jour avant de le décomposer et de recommencer. On le connait pour sa présence abondante dans le citron. Il est complètement biodégradable.
Propriétés: détartrant / acidifiant / anticalcaire / antioxydant / nettoyant / antirouille / fongicide / bactéricide
Précaution: il peut être irritant pour la peau, mettre des gants pour le manipuler.

Le vinaigre blanc: il peut aussi avoir un usage varié : cuisine, jardinage ou ménage, il est vraiment multitâches. Il provient de la betterave ou du maïs, est biodégradable et non toxique pour l’homme. Un peu comme le bicarbonate de soude, son usage est très étendu.
Propriétés: désinfectant / désodorisant / anticalcaire / assouplissant pour le linge / détachant / anti-moisissure / nettoyant.

La lingette microfibre: elle peut devenir votre meilleure copine ! Le tissu n’est pas écologique, ni biodégradable (ou alors, donnez-moi vos plans !) mais il est lavable et donc réutilisable plusieurs années. Elle attrape et retient la saleté et la poussière. Je l’utilise pour enlever les tâches d’eau sur la robinetterie ou la poussière qui s’accumule sur les étagères, radiateurs, TV etc et pour nettoyer les miroirs.

J’achète ces produits en grande quantité parce que je suis convaincue de leur efficacité, mais vous pouvez les trouver en grande surface ou magasins bio pour les tester. Je les trouve sur Internet, chez la marque La Droguerie Ecologique, en vente sur de multiples sites. Ils ont l’avantage d’être vendus dans des emballages recyclables (bidons plastiques, sacs papiers), de faire attention à leur empreinte carbone et leur coût est (très) peu élevé. Il serait dommage de passer à côté !

Souvent les produits ménagers sentent forts, ce que certains associent à l’odeur du « propre ». Pour renforcer les propriétés de ces trois produits miracles, vous pouvez y associer des huiles essentielles: citron, eucalyptus citronnés, lavande officinale (aussi appelée lavande vraie) ou arbre à thé (tea-tree) suivant les propriétés et l’odeur que vous préférez.

Arbre à thé: antifongique, antiseptique et anti-infectieuse

Citron: assainit

Eucalyptus citronné: antifongique

Lavande officinale ou lavande vraie: antiseptique et antibactérienne

Les huiles essentielles sont à utiliser avec modération: il s’agit de mettre quelques gouttes dans vos produits, pas une cuillère à soupe par exemple !

10 IDEES CONCRETES D’UTILISATION POUR LE MENAGE:

  • J’ai gardé mes bouteilles d’1L de vinaigre blanc, que je remplie au fur et à mesure depuis mon bidon de 5L. Une bouteille est sans huile essentielle. J’ajoute à la seconde quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé et de citron (3 gouttes de chaque). Vous pouvez utiliser ce mélange pour laver lavabo et baignoire/douche.
  • Nettoyer les toilettes sans huile de coude: je saupoudre le fond de la cuvette avec deux cuillères à soupe rases d’acide citrique, vinaigre blanc aux huiles essentielles sur les parois intérieures des toilettes. Je saupoudre la brosse des toilettes d’une cuillère à soupe d’acide citrique, un peu de vinaigre blanc et d’eau. Je laisse agir une petite demi-heure puis je frotte la cuvette avec la brosse, je tire la chasse et tout est parfaitement clean !
  • Entretien des canalisations hebdomadaire: versez directement une petite tasse de bicarbonate de soude, un verre de vinaigre blanc et 1L d’eau bouillante ou très chaude.
  • Entretien des brosses à cheveux: les faire tremper pendant une nuit dans de l’eau additionnée de bicarbonate de soude et de vinaigre blanc.
  • Nettoyage du four: fabriquer une pâte avec du bicarbonate de soude et de l’eau et l’appliquer au fond du four, laisser agir entre 20 min et une nuit suivant l’utilité. Rincer à l’eau claire et frotter, les amas de graisse disparaissent !
  • Enlever la moisissure et la saleté qui s’accumule sur les tuyaux des pommeaux de douche : vaporiser du vinaigre blanc, laisser agir une heure et frotter avec une brosse à dents usagée.
  • Enlever les taches d’eau et de calcaire des robinets et objets en inox : frotter avec la lingette microfibre, ce sera comme neuf !
  • Le bicarbonate de soude est efficace contre les odeurs : une soucoupe dans le réfrigérateur, au fond des cendriers…
  • Pour nettoyer les miroirs : un coup de lingette microfibre !
  • Enlever la poussière sur vos étagères, TV, lampes etc : la lingette microfibre est pratique comme tout. Lorsque vous avez terminé, vous la lavez à la machine !

Pour en savoir plus :

http://www.encyclo-ecolo.com/Bicarbonate_de_soude

http://www.encyclo-ecolo.com/Vinaigre_blanc_de_m%C3%A9nage

BILAN

  • Les produits utilisés sont biodégradables et non plus nocifs pour l’environnement.
  • Bravo ! Vous avez fortement réduit la toxicité dans votre intérieur.
  • Mois de déchets dus aux emballages puisque moins de produits achetés.
  • Plus de composés organiques volatils dus aux produits ménagers.
  • Des économies que ces produits sont bien moins chers que leurs équivalents chimiques.
  • Vous avez des supers bases pour fabriquer vos produits d’entretien maison, en sachant ce qu’il y a dedans et pour un usage bien plus étendus.
  • Vous avez gagné de la place dans vos placards !

Un nouveau bilan positif pour cette éco-solution ! Relèverez-vous le défi ?

N’hésitez pas à partager vos solutions et vos recettes avec ces produits en laissant un commentaire !

Sources : Bouquin Changer le monde / www.oolution.com / www.encyclo-ecolo.com /

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *